IE 11.1 . Rejets dans l’eau

Accueil » Blog » IE 11.1 . Rejets dans l’eau

La préservation de l’eau est une composante cruciale des efforts de durabilité d’une entreprise, et le reporting des rejets dans l’eau est un élément fondamental des indicateurs environnementaux dans le cadre du référentiel ESG. Ce rapport permet de mesurer l’impact direct d’une entreprise sur les ressources hydriques et constitue un indicateur de sa performance environnementale. Cet article propose un guide pour aider les utilisateurs à comprendre et à répondre efficacement à la question des rejets dans l’eau telle que présentée dans le référentiel reporting ESG et les résultats de la collecte des données ESG 2023 (à fin 2022) de France Invest.

1. Comment répondre à cette question ?

Pour répondre à cette question, les sociétés doivent mesurer la quantité totale de rejets dans l’eau qu’elles ont générée au cours de la période de reporting. Cela comprend tous les types de rejets liquides qui entrent dans les cours d’eau, les lacs, les océans ou les égouts. Si la donnée est connue, elle doit être exprimée en tonnes. Dans le cas où l’information n’est pas disponible, il est impératif de l’indiquer clairement en ajoutant un commentaire « non disponible ».

2. Pourquoi c’est important ?

Les rejets dans l’eau peuvent avoir des effets dévastateurs sur les écosystèmes aquatiques et la santé humaine. Ils sont souvent associés à la pollution et peuvent entraîner une dégradation de la qualité de l’eau, affectant la faune et la flore. Pour les entreprises, le suivi et la réduction des rejets dans l’eau est vital pour réduire leur empreinte écologique, se conformer à la réglementation, et renforcer leur responsabilité sociale d’entreprise. Cela reflète également leur engagement envers la gestion durable des ressources en eau.

3. Exemples :

– Exemple A : Une entreprise chimique a identifié qu’elle rejetait 50 tonnes de résidus liquides dans la rivière locale. Après avoir installé un système de traitement des eaux usées, la société a pu réduire ses rejets à 10 tonnes, démontrant ainsi son engagement envers la réduction de son impact environnemental.

– Exemple B : Une brasserie a mis en œuvre un programme de réutilisation de l’eau, permettant de diminuer ses rejets dans l’eau de 30%. Non seulement cela a bénéficié à l’environnement local, mais cela a également entraîné des économies significatives pour l’entreprise en termes de coûts liés à l’eau.

La gestion des rejets dans l’eau est une partie intégrante de la performance environnementale d’une entreprise et doit être traitée avec la plus grande attention. En mesurant et en communiquant ces informations de manière transparente, les entreprises peuvent non seulement améliorer leur propre durabilité, mais aussi contribuer à la protection des écosystèmes aquatiques pour les générations futures. 

Essayez GRATUITEMENT notre outil de gestion des données ESG et de reporting et accédez à un nouveau monde de possibilités !